Et à la fin, c’est le sourire et l’épanouissement qui gagnent!

RDD1

Photo: B. Nivet (soirée de remise des diplômes des trois écoles du Groupe Léonard de Vinci, La Mutualité, Paris, vendredi 23 mars 2018)

 

La partie évènementielle, voire mondaine, de mes activités d’enseignant-chercheur n’est pas mon fort. Je prends beaucoup plus de plaisir dans les échanges avec les étudiant(e)s dans le huis clos d’une salle de cours ou d’un amphi, dans les discussions poussées avec quelques collègues au cours d’un séminaire interactif ou d’une réunion en petit nombre, que dans les cocktails, soirées, ou conférences rassemblant quelques noms prestigieux et des centaines de personnes…

Une soirée à but professionnel un vendredi soir, rassemblant 1600 personnes à La Mutualité et suivie d’un cocktail, n’est donc pas de nature à m’enthousiasmer à priori.

Et pourtant…

J’ai pris beaucoup de plaisir à la soirée de remise des diplômes de la dernière promotion  en date des étudiants de l’École de management Léonard de Vinci à laquelle j’appartiens, (et des deux autres écoles du groupe, l’ESILV et l’IIM), ce vendredi 23 mars 2018.

Fêter la diplomation de ces jeunes, que l’on a croisé pendant cinq années au cours de leur cursus (nous recrutons au niveau bac et emmenons au niveau Master bac +5) est toujours un moment touchant et gratifiant.

Certain(e)s, désormais jeunes professionnel(le)s motivé(e)s en CDI, en prise avec des missions stimulantes, me rappellent que c’est moi qui avais procédé à leur recrutement, alors qu’ils étaient encore élèves de terminale… Que de temps passé, de chemin parcouru et d’expériences vécues depuis!

D’autres me rappellent gentiment nos séances ensemble, nos « points d’actualité » en cours, et nos échanges sur un monde de plus en plus complexe et difficile à penser (Syrie, Russie, Trump, UE, Brexit…). Je peux leur avouer maintenant que je me pose autant de questions qu’eux, sans avoir forcément davantage de réponses…

D’autres désormais « ancien(ne)s », sympathiques mais honnêtes, se remémorent davantage nos rencontres en salle de sport qu’en amphi, me racontent leur prochaine échéance sportive et m’interrogent sur mes propres compétitions à venir…

Certain(e)s m’ont marqué par leur présence, leur implication, leur dynamisme, leurs questionnements, et je suis déjà heureux et curieux de ce qu’ils sont devenus et deviendront.

J’ai la prétention, très égocentrique, de croire aussi que certain(e)s se souviendront des cours sur l’Union européenne et sur l’environnement géopolitique qu’ils auront reçus (subis?) en école de commerce. Qu’il en restera quelque-chose, une petite flamme, une aptitude à agir et se penser comme des professionnel(le)s et citoyen(ne)s attentifs au monde qui les entoure et à notre responsabilité individuelle et collective envers celui-ci.

Ce que je retiens de cette soirée de remise des diplômes, c’est que dans une année académique, dans un parcours universitaire, il y a des hauts et des bas, des difficultés réelles et des défis parfois complexes, mais aussi des joies, plaisirs et accomplissements très forts. Cela vaut pour les étudiant(e)s, comme pour le personnel et les professeurs.

Mais à la fin, lorsque chacun a surmonté tous ses défis, été attentif aux autres et fait de son mieux, c’est toujours l’épanouissement et le sourire qui gagnent!

Bon vent à toutes et tous, faites-vous plaisir, allez loin, mais ne nous oubliez pas!

RDD2

 

Une réflexion sur “Et à la fin, c’est le sourire et l’épanouissement qui gagnent!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s